Job Offers

Job offers or applications on this website are free and limited to the domain of corrosion and anticorrosion.

Text to be submitted should not exceed 60 words. The CEFRACOR reserves the right to publish or not the job offers/applications submitted.

For all job offers, please specify the name and information of the person to contact. This information will be published at your discretion. 

 

Submit an offer

For job applications, please send the CEFRACOR an electronic version of your CV as well as a cover letter.

Send my CV and my cover letter
  • POST DOCTORAT
    Durée : 1 an. Début prévisionnel : 1er mars 2023 - Date limite envoi candidatures : 28/11/2022.

    Impact de l'hydrogène sur les mécanismes élémentaires de plasticité sous sollicitation monotone d’un alliage à durcissement structural.

    CIRIMAT, École Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques, UMR CNRS 5086.
    LaSIE, La Rochelle Université, UMR CNRS 7356.

    De nombreux secteurs de l’industrie sont régulièrement à la recherche de moyens permettant d’augmenter les durées de vie des structures sous chargements alternés. L’une des orientations privilégiées est le durcissement structural associé à la distribution plus ou moins homogène de précipités durcissants. Si cette démarche a déjà démontré son intérêt, elle soulève néanmoins de nombreux questionnements sur la possible implication de l’environnement dans les processus d’endommagement de telles microstructures (corrosion sous contrainte, fatigue-corrosion…). Dans ce cadre, l’hydrogène est un vecteur d’endommagement bien connu mais dont le rôle sur la localisation du glissement suite au cisaillement des précipités reste cependant à préciser. Cette réflexion sur la fragilisation par l’hydrogène (FPH), à forte connotation fondamentale, touche de nombreux secteurs industriels (nucléaire, pétrolier, gaz, automobile, aéronautique, maritime, portuaire …) mais elle fait aussi partie intégrante des choix énergétiques futurs (transport et stockage d’hydrogène).

    Dans ce contexte, le projet SHLyCC (Slip Localization - Hydrogen - Cyclic Crack), supporté par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), a pour objet de caractériser, d’une part, l’interaction de l’hydrogène avec un état de précipitation donné dans un alliage à durcissement structural, et d’autre part, d’étudier la conséquence de cette interaction sur les processus de localisation de la plasticité, d’amorçage et de propagation de l’endommagement sous chargement cyclique en vue d’améliorer la durée de vie des matériaux.

    L’objectif du post doctorat est, dans un premier temps, de caractériser la distribution de l’hydrogène introduit par voie cathodique dans l’alliage selon son état métallurgique par suivi de potentiel Volta (mode Kelvin (KFM) d’un microscope à force atomique (AFM)). L’impact de l’hydrogène sur le comportement mécanique sous sollicitation monotone des différents états de précipitation sera ensuite évalué. Ainsi, des essais de nanoindentation seront réalisés sur éprouvettes préhydrogénées afin d’étudier les interactions hydrogène-dislocations-précipités durcissants et plus particulièrement les modes de franchissement afférents en présence d’hydrogène.

    Profil recherché : La personne recrutée devra posséder de solides connaissances dans le domaine des matériaux métalliques et particulièrement de leurs microstructures. Des connaissances sur les phénomènes de plasticité sont souhaitées. Une expérience dans le domaine de la fragilisation par l’hydrogène et/ou la technique de SKPFM serait un plus. La personne recrutée devra avoir un goût prononcé pour l’expérimentation et le travail en équipe.

    Lieux de l’étude : 1er semestre : Laboratoire CIRIMAT/ENSIACET- INP Toulouse. 2ème semestre : LaSIE - Université de La Rochelle.

     

    Les candidatures (CV + Lettre de motivation) sont à adresser à Christine BLANC – Tél. : 05 34 32 34 07 – christine.blanc@toulouse-inp.fr
    ET Grégory ODEMER – Tél. : 05 34 32 34 38 – gregory.odemer@toulouse-inp.fr

  • STAGE MASTER 2
    DÉBUT DU STAGE ; 1er MARS 2023 - CANDIDATURE AVANT LE 20 NOVEMBRE 2022 à 12h00 (Paris)

    Le CIRIMAT / UMR CNRS 5085 (INPT - ENSIACET Toulouse) et RTE (Paris) recherchent un(e) candidat(e) pour un stage MASTER 2 intitulé "ÉTUDE DU VIEILLISSEMENT D'UN CÂBLE AÉRIEN".

    L’une des principales missions de RTE est d’assurer l’intégrité du réseau de transport d’électricité et en particulier des câbles aériens. La présente étude s’inscrit dans ce cadre et a pour objectif d’analyser le vieillissement de ces câbles. Environ deux tiers du réseau de RTE est composé de câbles en alliage d’aluminium de la série 6xxx (almélec). Il est donc primordial d’en comprendre leur comportement. L’étude fait suite à un stage post-doctoral qui a permis de mettre en évidence l’influence d’une sollicitation thermique sur la microstructure d’un câble en alliage d’aluminium de la série 1xxx et les conséquences de ce vieillissement microstructural sur les propriétés en corrosion des câbles. L’étude proposée aujourd’hui reste focalisée sur l’endommagement en corrosion des câbles aériens en intégrant les aspects vieillissement microstructural et sollicitations mécaniques. Il s’agira d’étudier la durabilité de câbles aériens en almélec en situation de couplage : état microstructural / environnement / état de contraintes. L’objectif à terme est d’identifier des marqueurs du vieillissement des câbles pour permettre à RTE d’assurer le contrôle du réseau de transport d’électricité. Cela supposera d’intégrer des problématiques de vieillissement thermique, corrosion et corrosion sous contrainte des câbles. Cette étude débutera par un stage de Master 2 et se poursuivra par une thèse.

    Dans le cadre du stage de Master 2, seul le vieillissement microstructural de câbles en alliage de la série 6xxx sous sollicitations thermiques monotones et/ou cycliques, et son impact sur le comportement en corrosion du câble seront étudiés.

    Le travail à réaliser peut être décrit en trois phases :
    - Phase 1 : étude bibliographique visant à dresser un état de l’art quant à la microstructure des alliages de la série 6xxx, et les évolutions de microstructure attendues sous sollicitations thermiques. Les propriétés mécaniques et le comportement en corrosion de ces alliages feront aussi l’objet de cette étude.
    - Phase 2 : expertise réalisée sur des câbles aériens en alliage de la série 6xxx prélevés de manière stratégique pour identifier un éventuel vieillissement microstructural des câbles voire un endommagement en corrosion.
    - Phase 3 : étude du vieillissement microstructural de câbles aériens en alliage de la série 6xxx sous sollicitations thermiques monotones et cycliques et évaluation de l’impact de ce vieillissement sur les propriétés mécaniques et le comportement en corrosion.

    PROFIL DU (DE LA) CANDIDAT(E) : le(la) candidat(e) devra posséder de solides connaissances dans le domaine des matériaux métalliques et en particulier en corrosion. La personne recrutée devra également apprécier l'expérimentation et le travail en équipe.

    LIEU : CIRIMAT.

    CONTACTS :
    Christine BLANC – christine.blanc@toulouse-inp.fr – +33 (0)5 34 32 34 07
    Stéphane HEURTAULT – stephane.heurtault@rte-france.com – +33 (0)1 79 24 82 88

    Les candidatures (CV & Lettre de motivation) sont à adresser avant le 20 novembre 2022 à 12h00 (Paris) à :

    Christine BLANC – christine.blanc@toulouse-inp.fr – +33 (0) 5 34 32 34 07.

    Moukrane DEHMAS - moukrane.dehmas@toulouse-inp.fr –  +33 (0) 5 34 32 34 40.

    Stéphane HEURTAULT – stephane.heurtault@rte-france.com – +33 (0)1 79 24 82 88.

    Julien SAID - julien.said@rte-france.com – +33 (0) 6 08 17 67 73

     

  • STAGE DE FIN D'ÉTUDE DE 6 MOIS DÉBUTANT EN JANVIER/FÉVRIER 2023

    Sujet du stage : Étude des mécanismes de corrosion en présence d’un mince film d’eau de mer naturelle sur acier recouvert de dépôt calcomagnésien.

    Ce stage s’intègre dans les travaux menés au sein du laboratoire LaSIE (Laboratoire des Sciences de l’Ingénieur pour l’Environnement) dans le cadre d’une thèse. Une partie des activités de ce laboratoire portent sur la durabilité et protection des matériaux sous contraintes environnementales. Ici, l’étude porte sur la durabilité d’infrastructures en acier présentes dans un environnement humide et agressif, subissant des dégradations suite à l’interruption d’une protection cathodique.

    Description du sujet : L’objectif de ce stage est de développer un dépôt calcomagnésien et de le caractériser. Ce dépôt sera formé sur une électrode recouverte de peinture avec la présence d’un défaut circulaire au centre. L’électrode recouverte de ce dépôt sera ensuite caractérisée lorsqu’elle se trouve en contact avec l’eau de mer sans protection cathodique. Un autre système sera aussi exploité (électrode multi-coupons) afin d’étudier notamment les phénomènes de couplage galvanique.

    Le stage se composera en plusieurs étapes :

    - Formation du dépôt calcomagnésien,

    - Caractérisation de ce dépôt (spectroscopie d’impédance électrochimique (SIE), microspectroscopie Raman, diffraction des rayons X),

    - Mesures de SIE du système (électrode + dépôt calcomagnésien) lorsque la protection cathodique est maintenue.

    - Création d’électrodes multi-coupons,

    - Mesures de SIE du système (électrode multi-coupons + dépôt calcomagnésien) lorsque la protection cathodique est interrompue,

    - Étude de couplages galvaniques.

    Informations complémentaires :

    Encadrants : Romane Palluet (Doctorante 2ème année) et Philippe Refait (Professeur)

    Equipe au sein du LaSIE : TDVM (Transferts, dégradation et valorisation des matériaux)

     Localisation du stagiaire : Laboratoire LaSIE (à La Rochelle, Charente Maritime)

    Prérequis :

    - Niveau Master 2 / dernière année d’école d’ingénieur, spécialité Matériaux et/ou Electrochimie-corrosion

    - Langues : Français, Anglais

    Merci de fournir un CV, une lettre de motivation ainsi que le contact d'un de vos enseignants.

    Contact : Romane PALLUET ; Mél. : romane.palluet@univ-lr.fr

     

Pages

Submit an offer

Send my CV and my cover letter

Are you a member of the cefracor ?