Jobs

Les annonces pour des offres ou demandes d'emplois de ce site sont gratuites et sont limitées

au domaine de la corrosion ou de l'anticorrosion.

 

Le texte à paraître ne doit pas dépasser 60 mots. Le CEFRACOR se réserve le droit de publier ou

non les propositions d'annonces.

 

Pour les offres , veuillez donner au CEFRACOR, le nom et les références des personnes à

contacter. Ces informations ne seront publiées que si vous le souhaitez.

Submit an offer

Pour les demandes, veuillez envoyer au CEFRACOR, par voie électronique, une lettre de

motivation et un CV.

Send my CV and my cover letter
  • INGÉNIEUR REVÊTEMENTS (H/F)
    CDI - Poste à pourvoir immédiatement

    Dans le cadre du développement de son équipe "Sélection Matériaux & Anticorrosion" au sein de la Division Offshore, SAIPEM (basée à Saint-Quentin-en-Yvelines) recherche un.e Ingénieur.e en revêtements qui interviendra pour le compte de l'ingénierie en phase d'appel d'offre et/ou d'exécution de projets subsea, sur des d'études relatives à la sélection, la qualification puis la mise en œuvre de systèmes de revêtements sur pipelines sous-marins et structures associées. Rattaché.e au responsable de section du département, le candidat.e retenu.e sera amené.e à gérer certaines missions. Précisions dans l'offre à télécharger.

    De formation ingénieur ou universitaire dans le domaine des matériaux et polymères (Université de la Rochelle, ENSIACET, Polytech'Nantes, INSA Lyon, Centrale Nantes, UTC Compiègne, etc), le/la candidat.e devra avoir une première expérience significative dans le domaine des revêtements (5 ans souhaités - 3 ans au minimum), de préférence dans l'industrie parapétrolière offshore. Une bonne connaissance des codes et normes applicables à l'application des revêtements dans ce secteur est exigée. La possession d'une certification NACE CIP (Coating Inspector) ou ACQPA FROSIO est un plus. Vous avez un bon relationnel et vous êtes à l'aise face à de multiples interlocuteurs. Votre curiosité, votre rigueur et votre sens de l'organisation seront les atouts essentiels de votre réussite. La maîtrise de l'anglais est indispensable. Des missions à l'étranger sont à prévoir.

    Contacts : Chantal DELMOTTE (HR Officer) : chantal.delmotte.guest@saipem.com ; Morgan GOURIOU (Material section & anti-corrosion (MAT) Department Manager) : morgan.gouriou@saipem.com

  • AN OPEN POSTDOCTORAL RESEARCHER POSITION
    AN OPEN POSTDOCTORAL RESEARCHER POSITION IN THE GROUP ON HIGH-TEMPERATRUE MOLTEN SALT CORROSION FOR ENERGY APPLICATION

    There is an open postdoctoral researcher position in the group on high-temperature molten salt corrosion for energy applications. The project is quite innovative and ambitious and is a partnership between UW-Madison (lead institution), Argonne National Laboratory (ANL), National Institute of Standard and Technology (NIST) and the industrial AMETEK. The idea is to capitalize on more than a decade of research work on molten salt corrosion and electrochemistry in the department, to innovate in the development of molten salt corrosion resistant materials for Concentrated Solar Power, Molten Salt Reactors and Thermal Storage. The concept of this 3 years project is to use recent advances in additive manufacturing to rapidly produce molten salt corrosion mini-cells and test 100s of different materials compositions at once. In-situ mini probes for electrochemistry will be developed to characterize corrosion in-situ in all these mini-cells. Ex-situ characterization techniques will be automated for high-throughput data generation (profilometry, XRD, hardness, etc…). Finally machine learning algorithms will be developed to “clean” the data, to find dependencies among the different parameters and finally to help predicting materials’ composition of interest. There is approximately 5 postdocs positions to cover all the areas. Your work would fit into the molten salt/materials compatibility testing with development of the mini corrosion cells and of the mini probes for in-situ electrochemical characterization of the salt with the support of one PhD student. We, of course, expect a high level of interaction between all the components of this project and we expect that you will be involved in additive manufacturing, materials characterization and machine learning approaches. In addition to the above project, your position would involve managing three molten salt laboratories focused on corrosion and electrochemistry studies.

    For additional information, please contact: Adrien Couet, https://nuclearmaterialslab.wiscweb.wisc.edu/join-the-group/

  • POSTE DE THÈSE A IFP ÉNERGIES NOUVELLES (IPEN) en Sciences Chimiques
    ÉTUDE DE CORROSION DANS LES PROCÉDÉS DE TRANSFORMATION DE LA BIOMASSE

    Dans le cadre des activités d’IFPEN sur la transition énergétique et le développement durable, un poste de thèse est proposé au sein du département Électrochimie et Matériaux à IFP Énergies Nouvelles à Solaize (69360), à 10 km de Lyon. Ce sujet vise à mieux comprendre les risques de corrosion rencontrés dans les nouveaux procédés de transformation de la biomasse utilisée pour l’élaboration de carburants ou de bases pour la chimie. En comparaison des huiles issues du pétrole, les huiles bio-sourcées peuvent comporter des impuretés diverses susceptibles d’être corrosives : de l’eau, des composés oxygénés, etc. Ces composés peuvent conduire à des risques de corrosion spécifiques qu’il est important d’identifier afin d’assurer la pérennité des équipements de transformation de la biomasse et la sécurité du personnel. Ce travail portera plus spécifiquement sur les conditions rencontrées lors du traitement de la bio-huile (huiles végétales, huiles de cuisson usagées…), jusqu’à l’étape d’hydrotraitement (gamme de température de 100 à 300 °C, éventuellement en présence d’H2 gazeux). Dans une première phase du travail, le doctorant devra identifier les composés potentiellement corrosifs, pour différents types de bio-huiles. Il s’appuiera pour cela sur une analyse bibliographique et sur des essais expérimentaux. Il réalisera ensuite une étude de corrosion visant à vérifier la tenue à la corrosion de différents alliages dans des bio-huiles contenant ces impuretés. Afin de bien cerner les effets individuels, des solutions modèles seront utilisées, dans lesquelles des teneurs connues en composés potentiellement corrosifs auront été introduites. Cette étude de corrosion fera par ailleurs l’objet de développements méthodologiques, visant à réaliser un suivi en continu de la corrosion en cours de test. La technique de monitoring par émission acoustique représente la technique la plus prometteuse et sollicitera une implication du doctorant de la mise en œuvre expérimentale au traitement numérique des données. Ce travail multidisciplinaire et avec une forte composante expérimentale sera réalisé en collaboration étroite entre IFPEN (département Électrochimie et Matériaux et département Caractérisation des Fluides) et l’équipe Corris du Laboratoire MATEIS de l’INSA de Lyon.

    Qualifications : Master 2 en Chimie, ou en Biotechnologies industrielles, ou en Génie des matériaux. Bonne maîtrise du français indispensable ; anglais souhaitable. Goût prononcé pour l'expérimentation et le traitement informatique des données.

    Durée et date de début : 3 ans, début de préférence : 1er octobre 2019.

    Localisation : IFP Énergies Nouvelles, 69360 Solaize.

    Directeur de thèse : François ROPITAL (Département Électrochimie et Matériaux, IFPEN Solaize Encadrant du doctorant : Jean KITTEL (Département Électrochimie et Matériaux, IFPEN Solaize. Mél.: jean.kittel@ifpen.fr Pour plus d'information ou pour soumettre votre candidature, voir thèses.ifpen.fr ou contacter l'encadrant IPFEN.

Pages

Submit an offer

Send my CV and my cover letter

Are you a member of the cefracor ?