Jobs

Les annonces pour des offres ou demandes d'emplois de ce site sont gratuites et sont limitées

au domaine de la corrosion ou de l'anticorrosion.

 

Le texte à paraître ne doit pas dépasser 60 mots. Le CEFRACOR se réserve le droit de publier ou

non les propositions d'annonces.

 

Pour les offres , veuillez donner au CEFRACOR, le nom et les références des personnes à

contacter. Ces informations ne seront publiées que si vous le souhaitez.

Submit an offer

Pour les demandes, veuillez envoyer au CEFRACOR, par voie électronique, une lettre de

motivation et un CV.

Send my CV and my cover letter
  • OFFRE DE THÉSE EN GÉNIE DES MATÉRIAUX ET CORROSION A IFP ÉNERGIES NOUVELLES (IFPEN)
    3 ans, début au plus tôt le 1er septembre 2020

    IMPACT DES DÉPÔTS MINÉRAUX SUR LES RISQUES DE CORROSION SOUS CONTRAINTE D'ACIERS DANS DES CONDITIONS GÉOTHERMIQUES CONTENANT DU CO2.

     

    Un poste de thèse sur la corrosion et l’encrassement dans les procédés de géothermie est proposé au sein du département Électrochimie et Matériaux à IFP Énergies Nouvelles à Solaize (69360), à 10 km de Lyon. Ce sujet sera mené en collaboration avec l’équipe Mécanique Physique et Interfaces (MPI) du Centre Sciences des Matériaux et des Structures (SMS) de l’École des Mines de Saint. Étienne.

    Trois volets scientifiques complémentaires composent le travail. Le premier volet vise à étudier la précipitation de minéraux à partir des eaux géothermales. Ces eaux sont généralement très minéralisées, et les changements de pression et de température dans les procédés de production d’énergie géothermique peuvent entrainer des précipitations massives sur les parois métalliques. Il s’agira dans cette première partie du travail de produire expérimentalement différents types de dépôts caractéristiques de l’application, et de les caractériser finement. Un travail complémentaire de modélisation thermodynamique sera mené, à partir de modèles existants et disponibles à IFPEN.

    Le second volet a pour objectif d’évaluer l’impact des dépôts sur la réactivité électrochimique d’un acier inoxydable. Il s’agira notamment de vérifier si des phénomènes de corrosion localisée ou une dépassivation de la surface peuvent se produire. La bonne compréhension des processus sera recherchée, afin d’identifier les principaux facteurs de risque.

    Enfin, le troisième volet porte sur l’impact des dépôts sur les risques de corrosion sous contraintes (CSC). Ce type de corrosion peut en effet être rencontré dans les environnements géothermiques, et il n’existe pas d’études scientifiques portant spécifiquement sur l’impact de dépôts minéraux sur la CSC.

    Ce travail multidisciplinaire fera appel à des connaissances variées, de la thermodynamique, à la chimie, l’électrochimie, la mécanique et les matériaux. Il comporte une composante expérimentale forte.

     

    Localisation du doctorant : IFPEN Énergies nouvelles, Lyon (France).

    Employeur : IFP Énergies Nouvelles, Lyon (France).

    Qualifications : Master 2 en Chimie, Électrochimie, Physique des matériaux.

    Connaissances linguistiques : Bonne maîtrise du français et de l'anglais indispensable.

    Autres qualifications : fort goût pour l'expérimentation.

    Directeur de thèse : Krzysztof WOLSKI, Directeur de Recherche, Centre Sciences des Matériaux et des Structures, Équipe Mécanique Physique et Interfaces de l'École des Mines de Saint-Étienne. Tél. : 04 77 42 66 18 / 06 29 83 44 94 ; wolski@emse.fr

    Candidatures à envoyer à : Jean KITTEL, encadrant IFPEN ; Jean KITTEL, HDR, Département Électrochimie et Matériaux de IFPEN. Tél. : 04 37 70 27 83 / 06 25 17 09 13 ; jean.kittel@ifpen.fr

    Informations complémentaires voir theses.ifpen.fr ou contacter l'encadrant IFPEN.

     

     

     

     

  • Maître-assistant associé en durabilité et endommagement des matériaux métalliques
    CDD 1 an, renouvelable

    L’École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne (Mines Saint-Etienne), École de l’Institut Mines Télécom, sous tutelle du Ministère de l’Économie et des Finances, est chargée de missions de formation, de recherche et d’innovation, de transfert vers l’industrie et de culture scientifique, technique et industrielle. 
    Mines Saint-Etienne représente : 1 800 élèves-ingénieurs et chercheurs en formation, 420 personnels, un budget consolidé de 50 M€, deux campus (un à Saint-Étienne (Loire) avec trois sites, un localisé à Gardanne (Bouches-du-Rhône), 5 centres de formation et de recherche, 7 laboratoires de recherche, un centre de culture scientifique, technique, industrielle (« La Rotonde ») et des projets de développement en France et à l'étranger. 
    Le centre SMS - Sciences des Matériaux et des Structures développe des recherches en science des matériaux, mécanique et procédé avancés de fabrication, orientées vers trois domaines industriels : les transports terrestres et aériens, avec un objectif d’allègement des structures, les infrastructures de production, transport et stockage de l’énergie, avec un objectif d’accroître la durabilité des matériaux en service et les matériaux et surfaces fonctionnalisées, avec un objectif d’accompagner les industries de la création. Le centre SMS est constitué de trois départements de recherche qui pilotent les activités d’enseignement, de recherche et de transfert, et de quatre plateformes instrumentales qui gèrent des moyens expérimentaux et numériques communs. Il compose la moitié de l’Unité Mixte de Recherche CNRS/EMSE UMR 5307 «Laboratoire Georges Friedel» et en assure la codirection et la cogestion. 
    Le département MPI (Mécanique Physique et Interfaces) est l’un des trois départements du centre SMS. Il s’intéresse notamment à la durabilité et à l’endommagement des matériaux métalliques. Il bénéficie d’une large reconnaissance internationale dans les domaines de l’endommagement par effets de l’environnement, de la fragilisation par l’hydrogène, de la ségrégation interfaciale et de la fragilité intergranulaire. Il développe depuis peu une recherche sur la durabilité des matériaux issus des procédés de fabrication additive métallique. Quatre enseignants-chercheurs et dix doctorants et post-doctorants sont impliqués dans cette thématique. Le département collabore étroitement avec les industries de l’énergie, des transports et de l’élaboration de matériaux métalliques et développe une recherche amont sur fonds propres ou dans le cadre d’appels à projets publics.  
    La démarche développée s'appuie pour une large part sur les concepts de la métallurgie physique (microstructures, diffusion à l'état solide, défauts réticulaires, transformations de phase, effets des impuretés, ...), de l’électrochimie et de la mécanique des matériaux ; et sur un savoir-faire expérimental reconnu en mécanique, corrosion, métallurgie structurale et analyse des surfaces.  

    1) Profil du candidat et critères d’évaluation 

    Le candidat devra être titulaire d’un doctorat en sciences des matériaux (section 28 ou 33 ou 60 du CNU). Une expérience significative en enseignement dans les domaines précités (moniteur, vacataire et/ou ATER) à un niveau de second ou troisième cycle sera appréciée.  
    La personne recrutée viendra renforcer la thématique "Durabilité et endommagement des matériaux métalliques". Sa maîtrise de la métallurgie physique, de la corrosion ou de la mécanique des matériaux métalliques sera attestée par une production scientifique dans l’un de ces domaines au moins. 
    La maîtrise de l’anglais est indispensable. 

    2) Missions 


    Enseignement 
    La mission d'enseignement consiste à assurer des cours, des travaux dirigés et pratiques, ou des encadrements de projets et de stages, dans les différents cycles de formation de Mines Saint-Etienne (Ingénieur Civil des Mines, master internationaux, formation doctorale, formation continue et sous statut salarié). Le candidat devra pouvoir enseigner en anglais et couvrir un spectre assez large parmi les enseignements de physique, chimie et sciences des matériaux. Les activités de conception, d’encadrement et d’animation sont prises en compte dans le volume horaire minimal annuel à assurer. 
     
    Recherche 
    Dans le cadre de la thématique "Durabilité et endommagement des matériaux métalliques", la personne recrutée développera, au laboratoire LGF (Laboratoire Georges Friedel, UMR 5307), une activité de recherche sur la durabilité et l'endommagement des matériaux métalliques. Le candidat pourra par exemple s'inscrire dans l'un des thèmes suivants : endommagement / durabilité / vieillissement des matériaux métalliques, corrosion électrochimique, corrosion sous contrainte, fragilisation par l’hydrogène, ségrégation aux interfaces, fragilité intergranulaire, caractérisation des matériaux métalliques par microscopie électronique en transmission. 
    Ces missions s’exerceront sur le Campus de Saint-Etienne (42). 

    K. Wolski, directeur de centre SMS,  Mel : wolski@emse.fr  Tel : +33 4 77 42 66 18 
    F. Christien, responsable du département MPI frederic.christien@emse.fr  Tel. : +33 4 77 42 00 18 
     
    Pour tout renseignement administratif, s’adresser à : 
     
    Amandine HIRONDEAU Tel + 33 (0)4 77 42 01 03   Mel: hirondeau@emse.fr 

  • RESPONSABLE ANALYSE RECHERCHÉ

    NOF Metal Coatings est le leader mondial des revêtements anticorrosion à base de zinc lamellaire, principalement destinés à des clients du secteur automobile. L’entreprise fait partie de NOF Corporation, groupe de 4000 personnes plutôt centré sur la chimie fine mais dont la branche Metal Coatings est elle-même implantée sur quatre continents. NOF Metal Coatings se démarque de ses concurrents en étant le seul à proposer des produits à base aqueuse et la RSE est intégrée dans sa vision et dans ses projets. 
    Le site de Creil dans l’Oise porte pour NOF Metal Coatings Europe les activités techniques qui vont de la résolution de problèmes rencontrés par la production à la Recherche et Développement, en passant par l’assistance aux clients. Les équipes techniques (une cinquantaine de personnes) remplissent ces missions en s’appuyant sur des laboratoires de chimie, sur un parc d’outils d’analyse physico-chimiques et sur des outils pilotes qui permettent de valider le comportement des produits dans des conditions proches de celles rencontrées sur les lignes des clients.
     
    Le site de Creil rcherche un Responsable Analyse pour renforcer les équipes de Creil.
     
    Missions : Les équipements d’analyse couvrent une large gamme de techniques utilisées dans la caractérisation physico-chimique des matériaux et/ou des surfaces :  • Analyse chimique : spectroscopie infrarouge, chromatographie (GCMS, GPC), analyse élémentaire (ICP) • Analyse physique : rhéométrie, électrochimie, analyse thermique (ATG, ATD), énergie de surface, essais mécaniques, Fluorescence X • Imagerie : microscopie à balayage, microscopie optique 3D.
    La principale mission du ou de la Responsable Analyse sera de prendre en charge le parc aujourd’hui porté par plusieurs utilisateurs, pour un emploi optimal des outils de NOF Metal Coatings. Dans certains cas, cette utilisation correspond à une mesure en routine, dans d’autres cas il s’agit de contribuer à des investigations et l’utilisation des équipements est alors adaptée au cas à étudier. Le ou la Responsable Analyse devra faire en sorte d’avoir un parc en état et de répondre au mieux à toutes les demandes, qu’elles soient récurrentes ou qu’elles correspondent à un cas particulier. Le ou la Responsable Analyse devra aussi bien connaître la capacité du parc de NOF Metal Coatings qu’être capable d’aller chercher en externe les analyses qu’il ou elle jugera utiles et que nous ne pourrions pas faire en interne.


     Concrètement, il s’agira de :

    • Assurer la disponibilité et le bon état des équipements, en veillant : - au planning de leur utilisation et à la maintenance préventive et aux interventions en cas de problèmes.

    • Contribuer à la bonne utilisation des équipements : - participer à la formation des utilisateurs pour les mesures en routine ; participer à la définition de nouvelles routines ; réaliser certaines mesures (en particulier lorsqu’elles ne sont pas classiques).

    • Définir une stratégie en matière d’analyse : - proposer un programme d’investissement, pour remplacer les équipements qui arrivent à obsolescence ou pour doter NOF Metal Coatings de nouvelles techniques ; développer un réseau avec les laboratoires scientifiques, à la fois pour connaître les dernières techniques disponibles et pour sous-traiter les prestations que NOF Metal Coatings ne pourrait pas faire en interne.
     
    Profil  : Le ou la candidat(e) sera idéalement un jeune docteur en Chimie, en Sciences des Matériaux, ou dans une autre discipline qui lui aura permis de développer une solide connaissance des techniques d’analyse pertinentes. Le ou la candidat(e) devra aussi être déjà familier avec les surfaces et les revêtements (en particulier anticorrosion) et sera idéalement déjà à l’aise avec la chimie des Sol-Gel.
     
    Compétences : Chimie générale, Corrosion, Techniques d’analyse physico-chimique et microscopies. Anglais : Lu, écrit et parlé.  Maîtrise du Pack Office.
      

    Contact : Joëlle JOURNEL, Responsable Ressources Humaines : joelle.journel@nofmetalcoatings.eu ; Tél. : 03 44 64 63 87

     

Pages

Submit an offer

Send my CV and my cover letter

Are you a member of the cefracor ?