Jobs

Les annonces pour des offres ou demandes d'emplois de ce site sont gratuites et sont limitées

au domaine de la corrosion ou de l'anticorrosion.

 

Le texte à paraître ne doit pas dépasser 60 mots. Le CEFRACOR se réserve le droit de publier ou

non les propositions d'annonces.

 

Pour les offres , veuillez donner au CEFRACOR, le nom et les références des personnes à

contacter. Ces informations ne seront publiées que si vous le souhaitez.

Submit an offer

Pour les demandes, veuillez envoyer au CEFRACOR, par voie électronique, une lettre de

motivation et un CV.

Send my CV and my cover letter
  • CDD CHERCHEUR
    POST DOC RECHERCHÉ - SEPTEMBRE 2019 (Durée : 1 an)

    Dans le cadre du développement des futurs réacteurs nucléaires à neutrons rapides au sodium, de nouvelles études ont été lancées au sein du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) sur le comportement à la corrosion des gaines des éléments absorbants en B4C (barre de commande des réacteurs). En effet, il a été démontré, par des études antérieures hors irradiation et par le retour d'expérience sur réacteur rapide à sodium, qu'il existait une interaction entre les pastilles de B4C absorbant les neutrons et la gaine du matériau. Des études antérieures ont montré que la cinétique de l’interaction B4C - gaine (AMCI) contrôlait la durée de vie des composants. Dans l’AMCI, le phénomène considéré par le CEA comme le plus préjudiciable pour les propriétés mécaniques du gainage est la carburation. Les propriétés mécaniques de l'acier ne dépendent pas seulement de sa teneur globale en carbone. Cela dépend fortement de ce que l’on appelle « l’état de carburation » qui se caractérise à la fois par le profil de pénétration du carbone, la nature des carbures, leur densité, leur morphologie, leur localisation (dans les grains ou dans les joints de grains) et d’autres transformations de phase induites par la pénétration de carbone (formation de martensite, augmentation du paramètre de réseau). Des modélisations et des simulations thermomécaniques très récentes réalisées par le CEA ont suggéré la génération potentielle de contraintes résiduelles induites par la carburation dans la gaine. Cette conséquence néfaste de la carburation sur la durée de vie de la gaine n'a pas été identifiée dans le passé. Néanmoins, des hypothèses fortes ont été prises dans le modèle thermo-mécanique et des résultats expérimentaux sont clairement nécessaires pour améliorer la robustesse du modèle mécanique et évaluer si un risque de rupture de la gaine par ces contraintes résiduelles est envisageable. L’objectif de cette étude est de caractériser le profil de carburation (nature du carbure, fraction volumique, etc.) et les profils de contraintes résiduelles induites par la carburation dans plusieurs nuances d’acier après exposition au sodium de carburation. À cette fin, l’utilisation de la diffraction par radiation synchrotron permettront de caractériser (nature, dosage des carbures) et déterminer les contraintes résiduelles dans différents types d’aciers le long du profil carbone. Le candidat analysera les données et proposera des moyens d'obtenir les paramètres nécessaires à partir d'une revue de littérature, d'expériences ou de modèles supplémentaires. Plusieurs données synchrotron d’expériences précédentes sont disponibles et d'autres expériences sont prévues.

    Compétences attendues : Le candidat devra avoir de solides connaissances en métallurgie. La connaissance de la diffraction synchrotron à haute énergie et de la détermination des contraintes résiduelles est requise. La créativité, la rigueur et le goût du travail d'équipe seront très appréciées. De bonnes compétences en communication (anglais et français) sont également nécessaires. L'expérience énumérée ci-dessous apportera une valeur ajoutée à la sélection des candidats. - analyse de données utilisant un environnement python - diffraction à haute énergie sur ligne synchrotron.

    Diplômes et expérience souhaités : Doctorat en Science des Matériaux ou équivalement et deux ans maximum après la soutenance de thèse. 

    Activités : Effectuer une revue bibliographique sur le sujet ; Préparer et organiser les expériences de diffraction à haute énergie sur des lignes de lumière synchrotron ; Analyser des données de diffraction synchrotron ; Déterminer des déformations/contraintes en relation avec l’état métallurgique des échantillons ; Rédiger des rapports et des articles scientifiques sur les résultats.

    CV et Lettre de motivation sont à envoyer à : fabien.rouillard@cea.fr

     

  • Ingénieur Corrosion des matériaux métalliques
    CDI

    Au sein de la Direction de la R&D de l'Andra, le service colis et matériaux est responsable de l’évaluation du comportement des déchets radioactifs et des composants ouvragés des stockages (conteneurs, chemisages, soutènements…). Pour ce faire, il dispose d'un ensemble de compétences pluridisciplinaires, plus particulièrement dans le domaine de la physico-chimie des matériaux. 

    Au sein de ce service, vous prenez en charge les missions suivantes :
    - Le pilotage de travaux d’expérimentations sur la corrosion des matériaux métalliques des stockages, menés dans le laboratoire souterrain de l’Andra ou en laboratoire jour. Vous gérez ainsi scientifiquement et contractuellement les contrats avec des prestataires/partenaires retenus,
    - La participation aux travaux d’analyse, la structuration et la capitalisation des connaissances existantes ou acquises, au service des activités de l’Andra,
    - La réalisation des expertises en interne Andra ou en externe, en particulier à l’international,
    - La rédaction de documents de synthèse et d’analyses internes Andra (référentiel de connaissances, notes d’analyse…) et externes Andra (articles scientifiques dans des revues avec comité de lecture, conférences nationales et internationales…), notamment avec vos partenaires et prestataires,
    - La présentation des travaux que vous pilotez et vos travaux d’intégration auprès des instances d’évaluation de l’Andra (Conseil scientifique, Commission Nationale d’Evaluation, Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire…), et la participation à la valorisation des savoirs et savoir-faire de la direction.

    Vous pourrez être amenés à couvrir de nombreux domaines relevant de la corrosion (corrosion généralisée et localisée en milieux argileux et cimentaires, corrosion sous contrainte, fragilisation par l’hydrogène, corrosion influencée par les micro-organismes et les rayonnements, protection cathodique, ainsi que le monitoring de la corrosion).

    Les sujets que vous traitez étant pluridisciplinaires, vous travaillez en équipe avec les spécialistes de votre service, des autres services de votre direction (mécanique, chimie, monitoring, mathématiques appliquées…), ainsi qu’avec ceux des autres directions (ingénierie, sûreté, projet Cigéo, opérations industrielles…).

    De solides connaissances en corrosion des matériaux métalliques, et plus particulièrement sur les techniques électrochimiques de mesure de la corrosion, sont requises. Vous maîtrisez le lien entre le matériau et la réalité industrielle de l’objet manufacturé (mise en forme, mise en œuvre et fonctionnement).

    De formation école d’ingénieur et/ou docteur, vous justifiez de 5 ans minimum d’expérience dans des projets scientifiques/technologiques dans le domaine de la corrosion, dans le monde industriel et/ou de R&D appliquée.

    Le poste est basé à Chatenay-Malabry (92) avec des déplacements fréquents au laboratoire souterrain de Meuse/Haute-Marne à Bure (55).

    Contact : Didier Crusset, Chef du Service Colis et Matériaux (didier.crusset@andra.fr)

     

    Candidature : vous êtes invités à postuler en nous envoyant une lettre de motivation et un CV à l’adresse suivante : recrutements@andra.fr.

  • TECHNICIEN(NE) MÉTALLURGIE & CORROSION
    CDD / CDI : Un(e) Technicien(ne) Métallurgie & Corrosion : Un poste à pourvoir immédiatement

    Le/La Technicien(ne) recherché(e) sera rattaché(e) aux deux co-gérants de MECM, entreprise créée en 2013 et co-pilotée par deux associés. Il/Elle participera à la réalisation de diagnostics corrosion et plus largement de prestations d'analyse de défaillance en laboratoire et/ou sur site client. Il/Elle aura en charge : la préparatoin d'échantillons métallographiques : découpes, enrobage, polissage, attaque ; la réalisation d'examen métallurgiques au microscope optique ; la préparation de coupons de corrosion ; la gestion des équipements de laboratoire et de leurs consommables ; la réalisation de divers examens sur site : répliques métallographiques, contrôles PMI par fluorescence X portable, mesures de dureté, MEP ultrasons ; la rédaction de rapports de synthèse.

    Compétence : Dans les domaines : des matériaux et de la corrosion,  de la métallurgie et du soudage, de l'inspection ; Rédactionnelles : syntaxe et orthographe ; Informatiques : Word, Excell et Powerpoint. Français courant et anglais technique sont requis.

    Aptitudes : Sensibilité aux problématiques SSE ; Dynamisme et motivation pour rejoindre une TPE ; Rigueur et autonomie ; Curiosité et envie d'apprendre ; Sens de l'organisation et respect des délais ; Flexibilité intellectuelle et organisationnelle.

    Formation & Expérience : Bac +2/+3 : BTS Physico-Métallographe, Licence Pro Chimie et Physique des Matériaux ... Expérience : 5 ans minimum dans un laboratoire de métallurgie ; Permis B requis.

    Localisation : Solaize - Région Lyonnaise - Rhône Alpes (France)

    Rémunération : Suivant profil et expérience. Voiture de fonction à la mise en place des missions sur site.

    Télécharger l'offre complète

    PDF icon offre_mecm.pdf (154.09 KB)

     

    Candidature : CV + Lettre de motivation à adresser à : contact@mecm.fr

Pages

Submit an offer

Send my CV and my cover letter

Are you a member of the cefracor ?