Emplois, stages, thèses et post-doctorats

Les annonces pour des offres ou demandes d'emplois de ce site sont gratuites et sont limitées au domaine de la corrosion ou de l'anticorrosion.

Le texte à paraître ne doit pas dépasser 60 mots. Le CEFRACOR se réserve le droit de publier ou non les propositions d'annonces.

Pour les offres , veuillez donner au CEFRACOR, le nom et les références des personnes à contacter. Ces informations ne seront publiées que si vous le souhaitez.

Proposer une offre

Pour les demandes, veuillez envoyer au CEFRACOR, par voie électronique, une lettre de motivation et un CV.

Envoyer mon CV et ma lettre de motivation
  • POSTE DE THÈSE A IFP ÉNERGIES NOUVELLES (IPEN) en Sciences Chimiques
    ÉTUDE DE CORROSION DANS LES PROCÉDÉS DE TRANSFORMATION DE LA BIOMASSE

    Dans le cadre des activités d’IFPEN sur la transition énergétique et le développement durable, un poste de thèse est proposé au sein du département Électrochimie et Matériaux à IFP Énergies Nouvelles à Solaize (69360), à 10 km de Lyon. Ce sujet vise à mieux comprendre les risques de corrosion rencontrés dans les nouveaux procédés de transformation de la biomasse utilisée pour l’élaboration de carburants ou de bases pour la chimie. En comparaison des huiles issues du pétrole, les huiles bio-sourcées peuvent comporter des impuretés diverses susceptibles d’être corrosives : de l’eau, des composés oxygénés, etc. Ces composés peuvent conduire à des risques de corrosion spécifiques qu’il est important d’identifier afin d’assurer la pérennité des équipements de transformation de la biomasse et la sécurité du personnel. Ce travail portera plus spécifiquement sur les conditions rencontrées lors du traitement de la bio-huile (huiles végétales, huiles de cuisson usagées…), jusqu’à l’étape d’hydrotraitement (gamme de température de 100 à 300 °C, éventuellement en présence d’H2 gazeux). Dans une première phase du travail, le doctorant devra identifier les composés potentiellement corrosifs, pour différents types de bio-huiles. Il s’appuiera pour cela sur une analyse bibliographique et sur des essais expérimentaux. Il réalisera ensuite une étude de corrosion visant à vérifier la tenue à la corrosion de différents alliages dans des bio-huiles contenant ces impuretés. Afin de bien cerner les effets individuels, des solutions modèles seront utilisées, dans lesquelles des teneurs connues en composés potentiellement corrosifs auront été introduites. Cette étude de corrosion fera par ailleurs l’objet de développements méthodologiques, visant à réaliser un suivi en continu de la corrosion en cours de test. La technique de monitoring par émission acoustique représente la technique la plus prometteuse et sollicitera une implication du doctorant de la mise en œuvre expérimentale au traitement numérique des données. Ce travail multidisciplinaire et avec une forte composante expérimentale sera réalisé en collaboration étroite entre IFPEN (département Électrochimie et Matériaux et département Caractérisation des Fluides) et l’équipe Corris du Laboratoire MATEIS de l’INSA de Lyon.

    Qualifications : Master 2 en Chimie, ou en Biotechnologies industrielles, ou en Génie des matériaux. Bonne maîtrise du français indispensable ; anglais souhaitable. Goût prononcé pour l'expérimentation et le traitement informatique des données.

    Durée et date de début : 3 ans, début de préférence : 1er octobre 2019.

    Localisation : IFP Énergies Nouvelles, 69360 Solaize.

    Directeur de thèse : François ROPITAL (Département Électrochimie et Matériaux, IFPEN Solaize Encadrant du doctorant : Jean KITTEL (Département Électrochimie et Matériaux, IFPEN Solaize. Mél.: jean.kittel@ifpen.fr Pour plus d'information ou pour soumettre votre candidature, voir thèses.ifpen.fr ou contacter l'encadrant IPFEN.

  • MAÎTRE DE CONFÉRENCES CONTRACTUEL
    MAÎTRE DE CONFÉRENCES CONTRACTUEL EN SECTION 33 (Chimie des Matériaux)

    L'Université de La Rochelle propose un poste de Maître de conférences contractuel en Section 33 (Chimie des Matériaux) à pourvoir cette année (septembre 2019). Le poste est ouvert. Le dossier est à déposer jusqu'au 8 avril 2019. Le profil de poste est plutôt centré sur la protection par revêtement, oxydation, corrosion, métallurgie plutôt que le profil expérimental. Le profil est consultable ici : https://www.univ-larochelle.fr/wp-content/uploads/pdf/ECC-Chimie.pdf

    Priorité aux candidats déjà qualifiés mais postulez tout de même. D'autres sections proches de la 33ème section peuvent aussi être acceptés, selon le profil du/de la candidat/e.

    Contacts : g bonnet@univ-lr.fr (Gilles Bonnet) ; fpedraza@univ-lr.fr (Fernando Pedraza)

  • INGÉNIEUR ET/OU DOCTEUR DE MODÉLISATION EN ÉLECTROCHIMIE H/F
    CDD (13 mois), évolution possible. Début : dès que possible

    SIMTEC cherche à recruter une personne à temps plein en CDD, 13 mois afin de renforcer son équipe modélisation/calcul en électrochimie et répondre à un appel d'offre portant sur la modélisation de la corrosion. L'objectif du projet est de mettre au point des modèles numériques capables de reproduire les principaux mécanismes à l'oeuvre dans la corrosion des alliages inoxydables. Deux modes de corrosion localisées des alliages sont à étudier : d'une part la corrosion par piqûre et d'autre part la corrosion caverneuse. Les modèles numériques sont à développer dans un dialogue permanent avec les essais expérimentaux conduits par certains des partenaires de SIMTEC; Le modèle de corrosion par piqûre a déjà été bien initié, et permettra au candidat retenu de se mettre progressivement à la tâche dans son nouveau poste. L'ambition du projet est de comprendre les phénomènes physiques sous-jacents intervenant lors des processus de corrosion étudié, de comprendre leurs interactions afin, in fine, de pouvoir proposer des solutions contre la corrosion. Il s'agit ainsi de créer un outil d'aide à la décision via le logiciel éléments finis COMSOL MULTIPHYSICS. Ces solutions peuvent être d'ordre conceptuel (choix d'une configuration géométrique moins sujette à la corrosion, utilisation de couches protectrices) ou chimique (influence du milieu extérieur). Profil recherché : Ingénieur et/ou Docteur en électrochimie, avec de solides connaissances en corrosion, ayant déjà une pratique de la modélisation numérique (thèse, PFE, expérience milieu professionnel). Expérience sous COMSOL est un plus. Maîtrise de l'anglais souhaitable. Capacités d'apprentissage rapide de nouveaux domaines scientifiques. Rigueur scientifique. Contexte de travail : Environnement intellectuel stimulant, quelques déplacements sont à prévoir. Milieux scientifiques de haute technologie. Occasions de découvrir et d'approfondir ses connaissances. Atmosphère de travail soucieuse du développement personnel. Les plus du Poste : Opportunités d'évolution chez SIMTEC si satisfaction réciproque (objectif : à 3 ans, constituer une équipe de 2/3 chercheurs électrochimistes), Interactions avec les expérimentateurs pour guider les expériences à mener, Apprentissage de nombreux domaines de la physique.

    Si vous êtes intéressé(e) : CV + description par email des compétences en modélisation et en électrochimie à : patrick.namy@simtecsolution.fr

Pages

Proposer une offre

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : gif jpg jpeg png pdf doc docx xls xlsx.

Envoyer mon CV et ma lettre de motivation

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : gif jpg jpeg png pdf doc docx xls xlsx.
Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : gif jpg jpeg png pdf doc docx xls xlsx.

Êtes-vous membre du CEFRACOR ?